test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

Les juillettistes Rémi et Bertrand sont en week-end : au programme samedi, un raid « à la cool » selon les conseils de Steve, le raid du Levezou  puis dimanche course à pied dans les gorges de la Jonte pour escalader les belles et majestueuses parois calcaires qui surplombent la confluence de la Jonte dans le Tarn.

Vendredi soir 23h00 départ de Clermont à la sortie d’une sieste pour Rémi qui sort d'uine grosse semaine entre taf et tirs de feux d’artifices !  Après 3h de route en relais, installation du Bivouac à 2 h du mat non loin de Pont de Salars pour être à proximité du départ et du briefing pour le raid fixé à 9h15 avec un dépôt des VTT à effectuer au préalable... Bref fallait pas traîner au réveil...
Le réveil sonne bien à 7h mais les 2 juillettistes se prélassent dans leur crisalide de duvet... top départ à 7h30... le raid commence avant l'heure !

Heureusement pour nous le départ est finalement décalé à 10h00 : à la cool donc...
S'enchaînent alors :

  • un 1er trail de 6,5kms balisé de 45min qui suit un cours d'eau en fond de gorge et se termine pour une ascension de 250mD+ concentrée sur les 2 derniers kms,
  • une première liaison VTT de 8 kms de piste roulante pour rejoindre le plan d'eau et hop nous voilà à l'assault du lac des Bages en Canoe sur CO photo aérienne qui permet de découvrir ce barrage et sa station nautique
  • Une seconde liaison VTT balisée de 7 km avec de beaux parcours de chemins et monotraces dans des bois de sapins
  • Une course d’orientation dans le village du Levezou : course originale mélangeant CO urbaine, CO classique en campagne autour du village, quelques balises en mémo et une une balise en acrostiche...
  • Une troisième liaison VTT de 12 kms, un petit réglage de hauteur de selle pour Rémi (il était temps (le vélo taille M de son cousin est un peu petit pour le gaillard...)
  • et enfin l'épreuve surprise : d'abord une superbe descente trail dans un bois en s'enfonçant en direction d'une gorge jusqu'à la suspension du chrono... la suite une remontée alternativement d'un côté et de l'autre d'un canyon formé de blocs de granit que dévale le « Vioulou » : SUPERBE, merci l’orga pour ce petit trésor, quelques passages avec main courante et enfin en prime avant la reprise du chrono une petite baignade pour les volontaires : à la cool quoi... !
  • requinqué il faut ressortir du canyon par un sentier escarpé pour reprendre les VTT et s'élancer sur l'ultime section en suivi d'itinéaire : très jolie section qui suit d'abord le vioulou plus en aval du canyon puis le Viaur. Section VTT de 18kms la plus longue du raid, qui nous vaudra une crevaison à surmonter, et à Rémi qques chutes et beaucoup de fatigue...

Faut dire que le vélo est une pratique assez étrangère à Rémi depuis le Haut Languedoc 2015... Sachant que ce Haut Languedoc lui avait permis de remonter sur un vélo pour la première fois depuis ses12 ans...C'est en pédalant qu'on apprend à pédaler... alors même pas peur il se relève et ré-enjambe sa monture sans broncher...

Arrivée sous la ligne d'arrivée à 17h20 soit 7h20 d'effort pour un temps retenu de 6h46 au classement sans pénalités : les premiers furieux finissent en 4h58, des trailers pyrénéens, à qui le raid correspondait bien parce que pas trop d'orientation... c'est vrai qu'il en manquait un peu !

27ème au classement sur 61 équipes et 7eme mixte... On fera mieux une prochaine fois mais on en a pris les yeux et la soirée qui commence est vraiment à la cool : douches, lavage de vélo, p'tit apéro au soleil puis concerts double frappés dont un duo contrebasse guitare ou ukulélé très puissant !! Mais aussi une aligot partie tout ça généreusement organisé par les autochtones pour les raideurs mais pas que...

LevezouNous reprenons la route le soir (tt juste après l'horaire de cendrillon) pour se rapprocher de « Le Rozier » où nous réfléchissons au choix de notre voie pour le lendemain... Après quelques hésitations entre « sale temps pour la fanfare » et la grande classique l'« arrête Ouest », 2 voies que j'ai au programme depuis quelque temps dans ce coin, pour que tt le monde reste ds le plaisir et la progression c'est décidé, ce sera une première en réversible complet avec Rémi... Direction la « Diaguonale du Gogol » 140m de voie en 6 longueurs 5A;5A;5Atrav;6A+;5Ctrav et 6a. Rémi aura pu goûter au calcaire lozerien en tête sur 3 longueurs !!

Progression pas trop lente, nous sommes en 3h45 au sommet... Restait plus qu'à enchaîner 4 rappels en 45min-1h Sauf que c'était sans compter un premier rappel super merdique, très mal pensé par les équipeurs, et duquel nous échapperons après 1h30 de galère avec 2 remontées sur cordes et enfin une réchappe sur une broche pendant lesquelles Rémi aura grillé très patiemment au soleil en pleine face à 100 m du plancher des vaches... Le lendemain nous aurons la joie de découvrir sur camp to camp que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu ce type de problème sur ce rappel : à déconseiller vivement donc !!

Tout ça tout ça … plus le temps d'envisager une seconde voie... retour sur Clermont pour 19h...Chouette WE à réitérer ABSOLUMENT...

PS : Les traileurs pyrénéens proposent un raid en Ariège en septembre vers Vicdessos sur 2 jours avec une version Aventure et une version INTENSE... alléchant ?.Moi qui revient d'une semaine juste avant le 14 juillet dans ces pyrénées ariègeoises, elles ne m'ont suscitées qu'un seul mot : WILD... vallées bien encaissées, beaucoup d'eau, de terrain gras, de glissements de terrain... Un GR ne se pratique pas en VTT là bas : voici ma conclusion après 3h de montée  vélo sur le dos...