test

AFFICHE_CEZO


 


 


 

Chaque année, à la même époque, c'est la même chose, le froid revient, les feuilles tombent, les journées sont courtes, les entraînements se font à la frontale mais surtout on va à Chatel-Guyon courir le Roc du Diable. ET cette année pour les 10 ans, les Bleus nous font le grand show : trail de nuit et un raid le dimanche

Le week-end club est lancé ....de nombreux oranges, anciens et nouveaux, ont fait le déplacement:

Sur le Challenge Trail + Raid , on trouve des duos inédits

- David V et Colo de 400Team, nouvel adhérent

- Cyril C et son accolyte Olivier

-Teddy et Simon

- Aline et Bastien , nouvel adhérent

-Steve , qui à J-2 doit trouver un équipier de dernière minute : Chris Canaud

Côté trail et/ou raid :  Mag, Fabienne, Caro C, Caro G, Toufinette, Bertrand, Alain, Valérie, Bob, Robin,Chris C, Sam


SAMEDI 19H : LE TRAIL DU ROC

ROC3

Frontales vissées sur le front, le départ est donné à 19h dans les ruelles de la ville. La météo est fraîche, le ciel rempli d'étoiles, le traditionnel feu d’artifice au calvaire donne le départ et l'ambiance ...

Le  premier km  très urbain permet de doubler (et de se faire doubler) on prend les positions avant d’attaquer les singles et d'aller rapidement visiter l'enfer ! Devant ça va vite très vite , Steve, David et Colo assurent ! Au cœur du peloton , la 1ere montée se fait "au train" chacun trouve son rythme , on est finalement pas si seul que ça dans les bois et gorges perdues. Au kilomètre 8, les coureurs du 11 km filent vers le parc d'arrivée et pour les autres, c'est donc là que tout commence !  On oublie pour un certain temps les chemins, sentiers, traces ou quoi que ce soit et on se transforme en sanglier velu ....cordes, cailloux, rochers, montées verticales, feuilles, racines, eau, boue.... la suite n'est plus un long fleuve tranquille.

Quand on arrive au cœur des magnifiques Gorges d'Enval, l'organisme est bien attaqué mais c'est pas fini ......la vue au sommet se mérite !!!
La fin n'est que du pur bonheur, tout en descente jusque dans le parc thermal  où une soupe chaude nous attend .

Côté résultats : Steve, david, Colo assurent facilement un top10. La stratégie du samedi est respecté : on fait la course chacun à son rythme, comme s'il dimanche il n'y avait pas raid ! Mais aux deux tiers de la course si l'on vois que l'on ne peut rien jouer (podium) celui de devant attend le second. Steve est en canne et du coup ça joue devant! Dans les gorges d'Enval (km 13) on l'annonce second, 50 seconde derrière Yoan Meudec. Il fini par lever un peu le pied manière de garder du jus pour le lendemain. Trop content de cette belle deuxième place et des sensations!

Stéphane encore un peu boiteux finit 21e, Christophe a de bonnes jambes et passent sous la barre de 2h. Derrière Oliv' revient en canne et la 2e féminine de la course arrive ... il s'agit de Fabienne, nouvelle au club ! Décidément les recrues de cette année vont être aux avants postes !

Teddy et Simon qui ne se sont presque jamais pas lâchés arrivent, puis Cyril auteur d'une belle chute qui lui vaut un pouce en moins et une main d'ogre!

Chez les filles, Aline en pleine paluche assure avec Bastien et arrivenbt mano mano ! Magalie en panne de loupiotte se fait piquer la place par Samuel (nouvel adhérent) et enfin Caro, un peu perdue et la tete dans les étoiles arrive quelques minutes plus tard.

Au delà des résultats  (et de la main de Cyril) tout le monde semble a pris du plaisir, s'est donné et a réussi ...c'est bien là l'essentiel !

Le club a l'honneur d'aller récupérer la "Bete" du Roc qui récompense notre présence en force ! Promis on la ramènera propre et en pleine forme l'année prochaine ! Elle est actuellement entre de bonnes mains chez notre Présidente ...
Une soupe, une bière puis une douche, un peu de massage (pour Davidou)  et hop au lit, demain y'a encore Roc !

ROC1 Crédit photo : Pascal RUDEL

DIMANCHE 9H : RAID ARVERNE

Les Arvernes qui nous régalent depuis 10 ans avec un trail rustique et qui vaut le détour ont vu les choses en grand cette année puisqu’ils se sont lancés dans l’orga de leur premier raid. Un raid des bleus d’Auvergne, on se doute que ce sera pas pour se la couler douce et la première newsletter est là pour nous le confirmer : « on n’a pas l’habitude de s’engager sur une rando, alors pour ce qui est du traçage de notre premier raid… ». Sans mentir, ils ont vraiment mis « trois petits points ». J’aurais pris un laxatif que je me caguerais pas plus qu’à la lecture de ce machin. Mais pas le choix, le club a l’air surmotivé pour se pointer en nombre alors faut y aller.

Des équipes en veux-tu en voilà et pas que des équipes venues pour rigoler. Je pense en particulier à l’équipe féminine des jambonneaux (petite Caro et Toufinette) qui est venu comme son nom l’indique avec la ferme intention d’appuyer fort sur les pédales et de compenser par le physique les erreurs d’orientation. Sans surprise, cette équipe d’élite monte sur la troisième marche du podium (catégorie femmes). L’entente entre les coéquipières a été visiblement impeccable surtout en ce qui concernait le shunt de certaines sections ou balises ; ce qui est difficilement compréhensible au vu de la quantité de vivre embarquée dès le départ et qui aurait suffi à nourrir un Somalien pendant 6 mois !

ROC_4
Il y a une autre équipe qui m’a marquée ce weekend. Je ne vais pas la nommer, il va vous falloir deviner de qui je parle, mais la tâche ne devrait pas être trop difficile… Principalement parce qu’un de ses deux protagonistes s’est retourné le pouce salement sur la nuit du diable. A l’arrivée, il était tellement translucide qu’il aurait pu arrêter sa frontale et voir tout aussi bien dans la nuit. Mais cet individu à la constitution toute Auvergnate était bien présent le lendemain matin pour serrer le guidon aussi fort qu’il est… Son équipier de choc a les jambes plus affutées que la boussole mais a tout de même réussi à trouver les 49 postes de la course (48 aurait été plus classe mais n’est pas Lozérien qui veut…). Cette équipe autant solide sur le papier qu’en réalité n’a pas démérité et termine 8ème du raid expert.

Pacha : quel beau nom d’équipe, et quel nom pertinent quand on connaît l’attrait de notre Chacha pour les équipes mixtes et ses jolies dames, dont Valérie sa coéquipière ! Beau résultat en tout cas pour l’entraîneur bihebdomadaire du club qui sait visiblement s’occuper de son propre cas afin de garder la caisse 365 jours par an. 2èmes mixtes sur le raid dit « découverte » dans les annonces de course et subitement devenu le raid « normal » dans les résultats et au micro de François Pradeau, très compétent directeur de course quand il s’agit de tracer des sections destinées à faire souffrir les innocents. A ce jeu-là, on peut dire que tous les bénévoles d’Arverne Outdoor excellent en fait. Heureusement qu’ils ne sont pas avares en encouragements aussi ! Bref, Chacha qui semble voler sur la boue selon Valérie a pris en main l’orientation pour biper toutes les balises même s’il a oublié de lire le road book à l’endroit !

ROC5

Une autre équipe mixte du club est rentrée à la maison avec un podium et son lot de Saint Nectaire, saucisson, bière, miel. De quoi récupérer les calories perdues sur les 60 bornes et 1500 positifs du raid (au passage, mon GPS affichait 1750m+, ce qui est un point qui mériterait presque une réclamation mais bon comme on est gentils on va pas chipoter). C’est l’équipe d’Aline qui « recherchait une nouvelle raideuse pour XTTR » et qui s’est retrouvé finalement avec un coéquipier tout ce qu’il y a de plus fourni niveau baloches. Les deux terminent 2èmes mixtes sur le raid expert, belle perf ! Belle perf aussi de Bastien qui a résisté à Aline qui « ne rigole pas en raid », et ce au point d’oublier de regarder la montre et d’être à l’heure pour la dernière CO qu’ils ont donc dû shunter.

Autre équipe engagée sur le raid expert : XTTR STAPS n’a pas démérité pour sa première expérience dans la discipline. Le loustic Teddy a fait défiler les sections pour terminer 5ème. En même temps, il faut avouer qu’en plus d’être gaulés comme des dieux et d’entretenir une amitié appuyée avec un certain Jack D, il leur arrive de faire du sport aux stapsiens.

L‘équipe « Durka » au sein de laquelle un de nos premiers sociétaires Gilles Durand évoluait sur le raid « normal » a quant à elle terminé 4ème scratch. Mais ce à (tenez vous bien) 7 petites minutes des vainqueurs. Si je n’avais pas un tant soit peu de retenue et de décence, je dirais que ça s’est joué à un poil de cul ! Par chance, le club ramène quand même avec eux un podium de plus puisqu’ils sont 3èmes hommes, youhou !

Quand on parle d’anciens du club, on pense tout de suite à notre retraité favori des chemins de fer ! Bob s’alignait avec Robin (les Robo) pour montrer que les plus anciens en ont encore sous la pédale. Et en effet, Robin a bien un peu souffert sur cette machine fantastique qu’on appelle la bicyclette, et ce j’imagine d’autant plus sur le tracé exigeant (mais tellement beau) de ce raid. Trois balises laissées sur le VTTO de la Nugère et sa hêtraie fantasmagorique, et le trail « humide » du président shunté en dépit de cannes plus réceptives à la course à pied pour Robin ; et l’équipe termine 19ème en 7h56 temps raid. Solides les garçons !

roc7

Je poursuis mon CR avec l’équipe de notre chère Caro qui me met une pression dingue dans l’écriture de ce bordel… Elle a choisi l’endurance même pour partenaire, le montagnard aux ressources infinies qui même s’il coince ne s’arrête jamais. Il ne jure que par le franchissement de la ligne d’arrivée, bien que parfois il se demande vraiment ce qu’il fout là ! C’est Bertrand. Mais comme madame n’en a jamais assez et essaye d’égaler son indomptable mari, elle s’engage sur le 19 de la veille, histoire de pas se louper des fois que le raid soit trop facile. Eh bien c’est un bingo, les deux sont durs… Et ils terminent 17ème et 4ème mixtes. Dommage, faudra aller chercher le Saint Nec à la coopérative !

Le plus beau pour la fin : LA défaite de Steve. C’est moche mais c’est la dure loi de la vie, un peu comme sur les docu animalier de national geographic. Déjà il s’est bien fait couilloner la veille sur le trail ou sa deuxième place a disparu comme par enchantement. Mais en plus une équipe est venu le titiller lui et Chris Canaud pendant le raid, allant jusqu’à les doubler en mode « vélo électrique ». Je vous rassure, cette équipe est une équipe XTTR, donc la peine est moins lourde. C’est celle de Colo et Dav bien décidés à rattraper les 2’ de retard du trail de la veille par une orientation complémentaire. Manque de concentration, le début est brouillon quand Steve et Chris se complètent à merveille et sont devant. Heureusement, Chris a lâché le vélo depuis quelques temps et nous laisse gentiment le doubler en pensant aux potentielles crampes à venir ! Ambiance cool entre les deux équipes comme avec les bénévoles au top, on avance et on se bagarre. 4’ d’avance pour 400team-XTTR sur la dernière section, ça chauffe, et malgré une transition express de Steve qui par oubli de ses grolles de trail sur la section précédente a dû faire la CO en chaussure auto, ils viendront mourir à 5’ de la victoire, soit 3’ sur le général des deux jours du raid expert. Not bad pour une épreuve de quasi 7h !

En définitive les deux premières places du raid expert pour les oranges, la classe à Dallas, ou si vous préférez la frite à Saint Hippolite. (je m’arrête sur cette blague de merde)

ROC2

Actu Caro C et David V